Technique de la chaîne

Entretien

Dans une installation bien conçue, l’entretien se limite au contrôle de la permanence dans le temps des qualités de conception, de la réalisation et de la lubrification,

On vérifie périodiquement :

    • La géométrie de l’installation, en particulier l’alignement des pignons et le degré d’usure de leur denture,
    • L’état de la chaîne, en particulier pour détecter les traces éventuelles de frottement indiquant une mauvaise géométrie de l’installation ou des contacts intempestifs avec des pièces de structure, pour déterminer son degré d’usure :

      → L’usure des articulations de la chaîne soit par mesure directe de sa longueur (instrument de mesure ou règle de contrôle), soit par appréciation ou mesure de sa flèche ou du déplacement du dispositif de tension,
      → L’usure des plaques des chaînes à mailles jointives,
      → L’usure des rouleaux et des galets.

    • Rechercher les causes des anomalies relevées et y remédier. Si un changement de pignon ou de la chaîne s’imposait en raison d’une usure excessive (plus de 2% pour la longueur de la chaîne, plus de 5% de la hauteur des plaques) il est préférable de changer l’ensemble de la chaîne + pignons ou galets.

ATTENTION

Etant donné le niveau élevé de résistance de ses composants, les chaînes sont susceptibles d’être fragilisées par l’hydrogène. Il faut donc éviter les milieux oxydants et corrosifs qui peuvent être source de dégagement d’hydrogène. Tout milieu acide est à éviter impérativement. Les plus grandes précautions sont à prendre en cas de dégraissage.
Tous les traitements superficiels sur chaîne montée, et en particulier les traitements électrolytiques, sont à exclure.

f09e59ffb169019a78b545ec8434c9b7qq