Technique de la chaîne

Installation des chaînes

En transmission

  • La ligne des centres O1O2 des pignons doit, de préférence, être horizontale ou faire un angle faible avec l’horizontale,
    Ligne des centres

    Ligne des centres

Dans le cas où cet angle serait supérieur à 60°, et à fortiori pour une transmission verticale, des précautions sont à prendre pour assurer un bon engrènement de la chaîne sur la roue inférieure,

  • Le brin tendu doit être, de préférence, le brin supérieur,
  • Le nombre de dents des pignons est à choisir parmi les nombres normalisés (nombre impair de préférence). Le rapport de Transmission ne doit pas dépasser 1/8. Prévoir deux transmissions en cascade pour une démultiplication plus forte. Il est préférable que le nombre de dents des pignons et le nombre de maillons de la chaîne soient premiers entre eux,
  • Prévoir un dispositif de réglage d’entraxe afin que la flèche du brin mou (débattement total) soit de l’ordre de 1% de l’entraxe et qu’il soit possible de rattraper un allongement de 3% par usure de la chaîne.
    En cas d’entraxe fixe, il faut introduire un dispositif de rattrapage d’usure sur le brin mou.
  • Tension : par sa conception, la chaîne ne nécessite pas de tension initiale. Toutefois, dans certaines applications particulières (va-et-vient, démarrages fréquents, …) il est nécessaire d’appliquer une tension du brin mou dont l’effort ne doit pas dépasser 10% de l’effort utile sur le brin tendu ou 1% de la Résistance minimale à la traction de la chaîne.
    Lorsque le couple moteur et/ou le couple récepteur sont fortement perturbés, prévoir, en plus de la tension du brin mou, un dispositif de guidage sur le brin tendu afin de limiter ses vibrations.

En levage pour les chaînes à mailles jointives

Dans le cas de chaînes travaillant en parallèle, les efforts doivent être bien répartis entre elles, généralement par l’emploi de chapes d’ancrage réglables pour compenser la dispersion de longueur des chaînes,

  • Tous les dispositifs d’ancrage (chapes, axes, maillons, palonniers, etc.) doivent avoir une résistance égale à celle de la chaîne,
  • La vitesse linéaire de la chaîne doit être inférieure à 0.5 m/s,
  • La réalisation des galets de renvoi doit satisfaire aux préconisations de la norme ISO 4347 qui précise en particulier le diamètre d’appui minimal (Df > 5 pas). Cependant, il est possible, conformément aux Directives Européennes, de réduire ce diamètre jusqu’à 3 fois le pas, mais avec un risque d’usure plus rapide de la chaîne et du galet,
  • La dureté des galets doit être appropriée pour résister à l’usure provoquée par le pivotement sous charge des plaques de la chaîne. A titre indicatif, la dureté pourra être comprise entre 300 et 400 HB.

Pour l’utilisation des chaînes à rouleaux en levage, nous consulter. A noter cependant que dans la majorité des cas, il faut prévoir des chaînes appariées.

8cb7ccaf3297c36a7700d5ce589ca203nnnnnnnnnn